preloder

Innover mieux avec moins

Camille BOMBASARO, Business Developper au Moho

Au printemps, je me suis rendu chez mes parents, j’aperçois alors mon beau-père en train de rénover une partie de la façade de la maison. Un problème me vient rapidement à l’esprit, comment va-t-il monter à près de 7 mètres de haut avec son sceau et sa truelle quand la seule échelle que l’on a ne doit pas excéder les 4 mètres. “On verra bien” me dit-il. Lorsque je reviens un mois plus tard chez eux, j’aperçois un étrange objet. A l’échelle initiale était fixée une échelle artisanale composée de lames de bois pour l’armature et de barres de métal pour les marches. En haut de cette structure, une plateforme faite de palettes d’environ 50x50cm lui permettait de se tenir debout avec le sceau à ses pieds. Il s’était même créé une barrière de protection à l’aide de barres en métal ou bois diverses.

  • Que s’est-il passé ?

Mon beau-père avait un besoin : Pouvoir atteindre la partie haute de la façade pour poser son enduit.

Deux principaux freins se posaient à lui : Il est impossible de faire rentrer une nacelle dans le jardin et cette solution est assez coûteuse.

Bien bricoleur comme il est, il s’est donc créé sa propre “nacelle” à l’aide de ce qu’il avait déjà sous la main. Je le soupçonne même de s’être beaucoup amusé en créant cela.

Aujourd’hui, alors que je veux vous parler d’innovation frugale, cet exemple me vient en tête et je le trouve à point nommé pour illustrer mes propos.

  • Qu’est ce que l’innovation frugale ?
Homme sciant un tronc grâce à une scie liée à son vélo

La frugalité induit une notion de sobriété, de simplicité, d’absence d’abondance. L’innovation frugale implique donc de répondre de la manière la plus simple et moins chère possible à un besoin détecté à l’aide de ce que l’on a à disposition. Il nécessite pour cela de se débarrasser de toutes les fonctionnalités superflues qui ne répondent pas directement au problème initialement détecté.

Là où il ne pourrait s’agir que du simple système D d’une personne un peu débrouillarde, des entreprises se sont approprié le concept pour créer des offres innovantes et les commercialiser.

Prenons l’exemple de Renault. Lorsque l’entreprise décident de créer la Dacia Logan, elle cherchent à répondre à un besoin simple des habitants d’Europe de l’Est à savoir : Acquérir une voiture pour se déplacer. Plutôt que de vouloir mettre en avant leurs véhicules construits pour l’Europe de l’Ouest et qui étaient pour la plupart hors budget, ils ont décidé de proposer une voiture débarrassée de ses options superflues et construite sur place en partenariat avec des entreprises locales. Cela a tellement bien fonctionné que ces voitures ont même remporté un franc succès en France et dans le monde qui n’étaient pourtant pas ses marchés initialement prévu.

Pour cela, les équipes d’ingénieurs n’ont pas été mises à contribution afin de savoir comment améliorer les performances du véhicule mais plutôt savoir comment rendre sa production la moins coûteuse possible. De nombreux éléments du véhicule ont donc été simplifiés afin de réduire le nombre d’opérations sur les chaînes de montage. Les usines utilisent la main d’oeuvre locale et achètent leur matériaux auprès de fournisseurs locaux.

On parle bien évidemment ici d’un grand groupe qui a eu les moyens de mettre en place une politique de Recherche et Développement dédiée à cette opération mais l’innovation frugale peut aussi être mise en place dans des petites structures et c’est justement pour cela qu’elle est intéressante.

  • Et pour les petites structures ?
Liter of Light, créé en 2011 par Illac Diaz avec My Shelter Foundation

Dans le cas de Liter of Light. Son fondateur est parti du besoin des habitants les plus pauvres : Pouvoir s’éclairer.

Il a remarqué que l’eau dans une bouteille réfléchissait la lumière du soleil.

A partir de là, il a créé des “ampoules” à partir de bouteilles d’eau qui sont installées directement sur les toits des maisons pour éclairer la pièce grâce à la réflexion de la lumière dans la bouteille.

Le concept est aujourd’hui amélioré grâce à un petit panneau solaire qui alimente une lampe LED. Désormais les habitants peuvent aussi s’éclairer de nuit.

Bien que ce genre d’innovation réponde aux attentes des personnes les plus pauvres elle nous montre une chose : En utilisant ce que l’on a sous la main, on peut être capable de créer des offres originales.

Cette philosophie peut s’utiliser dans beaucoup d’entreprises en se posant simplement la question :

  • Grâce à mon savoir-faire, comment puis-je répondre aux besoins de mes clients ?

En réfléchissant ainsi, l’entreprise s’affranchit en partie de la contrainte technologique. Il n’est plus nécessaire de sortir un produit complexe pour apporter une réponse aux besoins des clients. La solution peut être développée à moindres coûts et n’exige pas un bouleversement dans les habitudes de l’organisation.

Étant moins chère à produire, elle sera également moins chère à la vente ce qui est sera un argument auprès de vos clients car vous répondrez de manière simple à leurs attentes à un prix moins élevé que vos concurrents.

N’ayez pas peur d’épurer par crainte d’une baisse de votre chiffre d’affaires. Prenez l’exemple des banques en ligne qui ne proposent que les services de base d’une banque. Elles sont aujourd’hui bien installées dans le milieu grâce à la simplicité de leurs offres.

  • Pourquoi mettre en place une innovation frugale ?

L’innovation frugale repose sur les attentes des consommateurs. Le produit est pensé pour eux. L’utilisation de la technologie n’est pas une nécessité, au contraire, si la solution peut être résolue sans technologie cela lui permettra d’être moins chère et donc utilisée par un grand nombre de personnes.

On retrouve cette idée d’innovation frugale chez de nombreuses entreprises travaillant avec la méthodologie du Design Thinking et du Lean Startup. Celles-ci se concentrent sur les besoins des utilisateurs. Elles étudient leurs habitudes, leurs aspirations mais aussi les freins à l’utilisation d’un produit. Quand les besoins réels des utilisateurs sont bien cernés, une solution ,qui y répond de manière précise, peut être pensée.

Elles peuvent alors créer ce que l’on appelle un MVP à savoir “Minimum Viable Product” (Produit Minimum Viable). Ce MVP est pensé comme une version fonctionnelle mais améliorable d’un produit ou service fini. Il permet de tester rapidement la pertinence de sa proposition de valeur sur le marché à moindre coût.

Le lien avec l’innovation frugale ? Proposer un produit qui réponde le plus simplement au besoin avant de vouloir le complexifier.

  • Quid de la qualité ?

L’innovation frugale n’implique pas une baisse de la qualité. Elle suppose une épuration de tout ce qui est superflu. En faisant cela il est, au contraire, tout à fait possible d’améliorer la qualité de votre produit. Etant donné qu’il possède moins d’éléments, une attention particulière peut être accordée à la qualité de ceux-ci.

Pour résumer, comment définir rapidement une innovation frugale ?

  • Elle répond de la manière la plus simple possible au besoin de l’utilisateur
  • Elle utilise les ressources disponibles pour être créée
  • Qu’en est-il pour vous ?

De quoi ont besoins vos clients ? Qu’avez-vous remarqué comme habitudes de consommation ? Ce que vous leur proposez leur permet-il de répondre de la manière la plus simple à ce qu’ils cherchent ?

A vous de jouer !

Pour aller plus loin : Navi Radjou, Jaideep Prabhu, (2015) L’innovation frugale: Comment faire mieux avec moins

Je vous invite également à vous renseigner sur l’aventure martienne de l’Inde avec la sonde Mangalyaan. Elle a été développée grâce à cette méthode et n’a même pas coûté le prix d’un avion de ligne.

Retour à la liste des articles