preloder

Du Lean Startup au Lean PME

Camille BOMBASARO, Business Developper au Moho

Dans le lancement d’un projet, qu’il soit pour une PME, une ETI ou une startup, une inconnue demeure : il est difficile de savoir où celui-ci mènera.
L’une des erreurs lors du développement d’un produit est de vouloir le lancer complètement fini sur le marché sans tester son attrait auprès du public.

La première version ne survivra pas aux retours clients.

Le résultat est que votre produit vous aura coûté énormément de ressources, en plus de votre temps, car vous vous êtes basé sur des hypothèses que vous aviez posées sans les mettre à l’épreuve du marché.

Le piège des études de marché

Si elles permettent de saisir une tendance globale, les études de marché ne permettent pas de connaître réellement les consommateurs.
En tant qu’entreprise déjà existante, vous possédez ce que beaucoup de startups n’ont pas lorsqu’elles décident de se lancer : une base de clients.
Pourquoi ne pas écouter leurs retours pour vous permettre de comprendre au mieux leurs besoins ? S’ils sont clients chez vous, ils partagent déjà vos valeurs et votre vision. Certains seraient sûrement ravis de devenir vos “cobayes”.
Quoi de mieux que le point de vue de clients vous expliquant ce qu’ils apprécient (ou non), comprennent, découvrent, font avec votre nouveau produit ? En plus de les impliquer, il y a des fortes chances pour qu’ils deviennent vos premiers utilisateurs voire même ambassadeurs.

Prenons l’exemple d’une entreprise d’une dizaine de salariés que nous avons eu l’occasion d’accompagner pour le développement d’une application. Ses clients ont été invités, dès la phase de conception à essayer le produit. En observant la manière dont ils le prenaient en main et leurs retours, des améliorations ont pu être apportées très rapidement afin de le concevoir de manière itérative et pouvoir proposer une expérience utilisateur vraiment différenciante.
Bien sûr, l’exemple d’une application peut paraître un peu bateau. Il est, au contraire, d’autant plus pertinent que le projet initial était différent et qu’il ne s’agissait pas du tout d’une entreprise travaillant dans le numérique. C’est grâce à l’observation des usages que cette solution a été pensée.
Pensez-vous qu’un bon cuisinier mettra un nouveau plat sur sa carte sans l’avoir fait goûter puis amélioré jusqu’à atteindre la bonne saveur ? La méthode est la même pour votre entreprise.

Pour résumer :

  • Apprenez
  • Produisez
  • Testez
  • Apprenez
  • Corrigez

Il s’agit d’un processus continu qui ne s’arrête pas après votre première correction. Une fois que la boucle est bouclée, on prend les mêmes et on recommence.

Des mots derrière les idées

Nous retrouvons ici les bases de ce qui est appelé le Lean Startup. Il faut comprendre le mot “startup” dans sa traduction littérale à savoir : démarrage. En ce sens, cette approche peut être utilisée par toute entreprise souhaitant mettre en place un projet nouveau.

Il doit presque s’agir de votre nouvelle philosophie “Est-ce que j’apporte quelque chose avec ce produit ? Allons le tester pour vérifier!”
En procédant ainsi, vous saurez rapidement si le produit répond aux besoins du marché. De plus, cela vous évitera des coûts inutiles s’il n’y a pas de client pour ce que vous proposez.

Retour à la liste des articles